Anima

Il ne faut compter que sur soi-même. Et encore, pas beaucoup

lundi 29 septembre 2008

Mchicha's week --- Day 6

Je veux  ...    

     
Je veux ramasser des grenouilles, des araignées et toutes sortes d'insectes, les mettre dans ma poche, filer en douce jusqu'à ma chambre, les planquer sous mon lit, sortir l'air de rien, toute excitée !

Je veux faire des grimaces, des farces, en rigoler jusqu'aux larmes, jusqu'à en tomber par terre sans être ridicule ni ressentir la moindre gêne

Je veux salir mes vêtements, chaussures et chaussettes, me rouler dans l'herbe fraîche, dans la boue sans en être dégoûtée

Je veux arroser les belles filles le jour de zamzam*, faire la guerre avec des pistolets d'eau et des nffakhattes* remplies d'H2O, prendre des douches froides au steh * ou encore au ptit jardin avec mes amis

Je veux manger avec mes dix doigts et me foutre royalement des bonnes manières et  jeux de cuillères ...

Je veux sourire et rire à chaque fois que j'en aurais envie sans me soucier de l'endroit, des convenances et tout le reste, sans trop me prendre la tête ...

Je veux faire des calins et des bisous à tous ceux que j'aime, dire tu m'as manqué, j'ai besoin de toi, je ne peux pas vivre sans toi, je ne le veux pas !
Dire je t'aime, te supplier s'il le faut de ne pas t'en aller, de ne pas me laisser tomber ...
oublier et pardonner ... sans que ma dignité soit effleurée !

Je veux tomber, pleurnicher, me relever et puis rigoler comme si de rien n'était

Je veux rire, manger, pleurnicher, pleurer, râler, faire chier, faire la tête, me faire gronder quit à me faire tirer les deux oreilles ou prendre une belle raclée,me battre , jouer, m'amuser, aimer ...

je veux aimer comme un enfant

Je veux vivre comme un enfant !

zamzam* une tradition chez les sonnites marocains le jour de 3achouraa
nffakhattes * ballons
Steh* grande terasse

Posté par animaa à 13:12 - with - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Tu ne demandes pas...

    l'impossible! Les fêtes sont là!
    En tout cas, l'image qui illustre ton texte nous dit qu'il ne faut jamais tuer l'enfant en nous...

    Posté par too banal, mardi 30 septembre 2008 à 07:46

Poster un commentaire